Les origines du didgeridoo


Les indigènes d’Australie sont les premiers à utiliser le didgeridoo. C’est un instrument de musique aborigène qui existait il y a 20000 ans c’est-à-dire durant l’âge de pierre. La matière utilisée pour le didgeridoo est le bois en eucalyptus allant jusqu’à 180 cm. Ce sont les aborigènes qui sont les plus adeptes du didgeridoo pour des rituels. Selon un mythe, le didgeridoo fût découvert par Bur Buk Boon quand il a préparé du bois pour allumer le feu, et il remarqua une bûche plein de termites et creuse puis il souffla dedans pour enlever les termites et cela a émis du son qui vibrait fort, et le didgeridoo était devenu un symbole et un protecteur pour lui.  

Le didgeridoo: un art au-delà des frontières

didgeridoo.jpg

Le didgeridoo est un peu complexe à préparer au début. A part les sons qu’on entend avec du didgeridoo, des motifs sont dessinés sur le long de l’instrument qui peuvent marquer de nombreuses choses et de signification pour son propriétaire. Mélangeant la couleur et les textures, le didgeridoo est un art bien préparé et unique au monde. On peut aussi régler le son qui sort du didgeridoo selon les notes spécifiques allant du très lent au très rapide. On peut contrôler le son sortant du didgeridoo.

Les indigènes adeptes de cet instrument ancien
 

les-indigenes-adeptes-de-cet-instrument-ancien.jpg

Les aborigènes sont les plus connus à utiliser cet instrument de musique. C’est tellement ancien et cela fait partie de leur culture depuis leur existence. Les indigènes s’en servent pour des cérémonies, des funérailles, le jeu des claves etc et à chaque circonstance, le ton et les notes changent pour être plus marquants et emblématiques. Le didgeridoo est un instrument rare et qui fait partie d’un patrimoine pour les indigènes  et ils ne l’utilisent que pour des raisons très précieuses car cet instrument signifie beaucoup de chose dans leur vie.